Lors du deuxième comité interministériel « Egalité et Citoyenneté » réuni le 26 octobre aux Mureaux, Manuel Valls a déclaré que le gouvernement veut faire de la lutte contre la ségrégation territoriale une priorité.

Les quatre bilans dressés, par périodes de trois ans, ont permis d’établir la carte précise des communes urbaines obstinément réfractaires à la perspective de se doter, d’ici à 2020, de logements sociaux à hauteur de 20 % du nombre de résidences principales, voire 25 % d’ici à 2025 dans les zones dites tendues.

Le premier ministre a publié la liste des 36 villes qui se sont toujours montrées rétives à la création des logements sociaux imposés par la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000. Chazay d’Azergues figure dans cette liste

Les 36 communes carencées seront les sites d’expérimentation de la future loi « Pour une égalité d’accès au logement », qui sera présentée en conseil des ministres courant février 2016.

Le texte prévoit, entre autres, que les préfets pourront, faute de logements sociaux, imposer de loger des demandeurs dans le parc privé, à charge pour la commune de payer l’écart de loyer. 

Cette sanction qui touche notre commune est la conséquence d’une politique d’obstruction au logement social de notre maire, en place depuis 1995. Rien n’a été fait sous son long mandat pour permettre la construction de logements sociaux de qualité. Cette obstination va nous coûter cher et ce sont les Chazéens qui vont payer aujourd’hui. Merci Mr Martinet !

Maintenant, il faut retenir le côté positif de cette sanction gouvernementale : celui de voir enfin une offre de logements sociaux se réaliser sur notre commune nécessaire au bon développement économique et social de notre territoire. Vous qui aviez perdu l’espoir de vous loger à Chazay, inscrivez-vous sans tarder auprès d’un bailleur social (OPAC du Rhône, HBVS, etc.).

Retrouvez toute cette actualité sur www.chazaydavenir.fr

En ces moments tragiques qui touchent la France et notre démocratie, nos pensées accompagnent toutes ces victimes et leurs familles dont la vie a basculé dans l’horreur ce vendredi 13 novembre 2015. Face au terrorisme, sachons rester unis et défendons nos valeurs.

Nous avons aussi une pensée spéciale pour notre jeune collègue, Julien Luizet, qui nous a quitté fin octobre,  beaucoup trop tôt.

Continuons de vivre, sachons nous rassembler et profitons de cette fin d’année pour se retrouver en famille.

Bonne année 2016 à tous!


Les élus Chazay d’Avenir, janvier 2016.