photo_beaulieu.jpgLe domaine de Beaulieu à Morancé ne doit pas être bradé aux vendeurs immobiliers.
Cet établissement de soins (147 lits) de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie existait depuis 1950. Il a fermé « définitivement » en janvier 2013. Mis en vente par l’Union pour la Gestion des Etablissements des Caisses de l’Assurance Maladie (UGECAM), il intéresse fortement les promoteurs immobiliers, avec son parc de 34 hectares et ses dépendances.

La disparition d’un tel centre de soin participe à la désertification du service public et des  établissements de soins de nos zones rurales.

Beaulieu ne doit pas être bradé et doit rester un bien foncier  public. La proximité de la métropole lyonnaise et de Villefranche/Saône, la qualité de son environnement et  sa desserte régulière assurée par les cars du Rhône font que  ce site a le potentiel  requis pour poursuivre une ou plusieurs activités médicales au service d’une population vieillissante, handicapée, Alzheimer…
De toute façon, ces besoins vont nécessiter dans les années à venir la création d’établissements pour accueillir les personnes. Aussi, nous pensons qu’il ne faut pas laisser Beaulieu à la convoitise des promoteurs immobiliers. Ce serait par ailleurs une perte d’activité pour notre bassin de vie (emplois entre autres…).
La liste Chazay d’Avenir s’interroge sur le  silence des élus locaux quant au devenir de ce site. Elle a interpellé les élus du canton, , du conseil général, du conseil régional, l’agence régionale de la santé, la CARSAT ( ex CRAM) sur le devenir du  centre de santé de Beaulieu à Morancé  et reste dans l’attente de leur réponse.

Avec les habitants de Morancé, Chazay et autres villages concernés, nous vous inviterons à signer le manifeste pour garder Beaulieu dans le domaine public.

Robert Martial, 27/02/14