Dimanche 11 mars, la classe en 6 organisait la fête du boudin à la maison des associations. Cette équipe qui s’est évertuée à donner un peu de vie à Chazay a bénéficié de l’extension du préau réalisée déjà depuis de nombreux mois, mais surtout de la mise à disposition de tables et de bancs dans le local construit après l’extension. Nous reconnaissons tous que cet aménagement est bien pratique.

La mise à disposition de l’ensemble de ces équipements partaient d’un bon sentiment: “aider à faire vivre la commune”. 

Dans une démarche de démocratie participative, un sondage sur les souhaits d’usage des classes aurait pu recueillir les attentes des principaux utilisateurs et éviter des erreurs.

Un préau plus grand et un local pour laver la vaisselle avec présence d’eau chaude limitée au temps d’usage et d’autres éléments auraient été “la classe”. 

Si un agrandissement du préau jusque vers les toilettes est réalisé dans quelques années, il coûtera bien plus cher que le surplus qu’il aurait fallu ajouter dans l’agrandissement de l’an dernier. 

De plus, l’absence de mise à disposition d’eau chaude durant une période froide rend difficile le lavage des verres, des assiettes, des couverts et autres ustensilles utilisés pour les annimations des classes. Implicitement, cette décision encourage l’usage de verres, d’assiettes et de couverts jetables. Les personnes qui ont pris cette décision ne nous facilitent pas la tâche pour limiter l’impact écologique et le coût de nos manifestations. Ils portent une part de responsabilité dans le phénomène du jetable.

Ce préau étant essentiellement utilisé par les classes, il s’agit donc d’un “demi-projet” pour les classes !

Daniel Ravier, conseiller municipal