La première année de ce mandat municipal n’aura pas été d’une grande activité. L’avènement de notre nouvelle communauté de communes et l’attente de notre nouveau département y ont sans doute contribué. Pour autant, des décisions se prennent sans que nous ayons beaucoup d’informations.

Des grandes questions liées à notre environnement, à notre cadre de vie vont bientôt vous être posées. Le PLU vous sera prochainement soumis. Ce sera le moment de vous exprimer : vos attentes en matière de commerces de proximité, leur localisation, les transports, les déplacements, etc., seront-ils bien pris en compte dans le projet d’aménagement et de développement durable ?

La mixité sociale est l’essence de ce PLU. Elle a pour objectif d’assurer un bon équilibre du développement humain et économique sur le long terme. Le logement en est un des leviers. Vous savez que notre commune ne satisfait pas au rattrapage de son déficit de logements sociaux. Mais peut-être ne savez-vous pas que le Préfet vient de nous dresser un constat de carence et s’est substitué à notre maire dans l’exercice de préemption. Un objectif de 84 logements sociaux pour la période 2014-2016 a été fixé.

A Chazay comme ailleurs, la population vieillit de plus en plus. Cette réalité engendre une nouvelle demande de services à la personne, de soins de proximité mais aussi de loisirs. Un redimensionnement des actions de nos acteurs sociaux est à concevoir. Des mesures très simples peuvent améliorer le quotidien comme des bancs pour se reposer le long des trajets pour se rendre dans les commerces et services. Des bancs avec une ergonomie adaptée : une bonne assise, une bonne hauteur et des accoudoirs pour se relever.

Un vrai bilan social, que nous réclamons depuis des années, s’impose sur notre commune pour que nous puissions prendre les bonnes décisions. Le travail remarquable des bénévoles qui agissent dans les associations ne saurait suffire. Notre Centre Communal d’Action Sociale doit s’étoffer dans ses actions pour répondre à ces nouveaux besoins.

Elus Chazay d’Avenir, juin 2015