Chazay d'Avenir - Chazay d'Azergues

Fédérons nos énergies

Forts de leur expérience de deux mandats au conseil municipal, les membres de Chazay d'Avenir sont force de proposition pour notre commune.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La Liberté et l’École

Le plus grand bien de l’homme, sa dignité, sa force et sa grandeur est sa Liberté.

Nous savons combien cela nous coûte, nous parents, de laisser cette liberté à nos enfants. Et ce, dès le plus jeune âge. Toutefois, sans elle, nous ne formons pas des hommes mais des machines. Quand bien même ce seraient des machines à faire le bien, ce ne seraient pour autant pas des “Hommes”.

Lorsque la mairie nous a imposé en fin d’année le changement de programme sur les rythmes scolaires —qui n’avaient alors rien à voir avec le projet de qualité proposé en février ou mars— nous étions, nous parents, privés de liberté.

  • la liberté d’inscrire nos enfants dans une autre école ( au mois de juin, c’est un peu tard),
  • la liberté de faire d’autres propositions plus constructives : comme une participation des familles sous une forme financière ou bénévole…

Et quand ils nous ont envoyé un sondage où nous avions comme seul moyen d’expression la possibilité de choisir l’après-midi de la semaine où se feraient les activités périscolaires… Là ils nous privaient même de la liberté d’opinion.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire l’éducation et l’instruction des enfants ressort de la responsabilité de leurs parents. Ce n’est que par délégation que l’école et les professeurs peuvent participer à cette mission.

Nous avons une vraie complémentarité à trouver : à l’école, l’objectif est d’offrir la même éducation pour tous ; et à la maison, nous sommes invités à élever chaque enfant de manière à lui permettre de trouver la voie qui lui est propre.

Entre ces deux orientations, il y a un bon dosage, et un bon usage de la liberté.

Alors oui, un vrai échange peut se créer entre l’école et les parents

Sans cet échange l’école deviendrait une boîte bien hermétique dans laquelle les enfants entreraient, tous identiques, et en sortiraient tous identiques (autant que faire se peut). Ce serait pratique et efficace, mais ce ne serait pas HUMAIN.

Donc, oui à plus d’humanité dans nos écoles, oui à plus de différences et de particularité, oui à plus d’ouverture et d’échanges “école-parents”.

Prenons le risque de la liberté !
Cela fait peur, mais c’est humain…

N’ayons pas peur les uns des autres… faisons connaissance !

Geneviève Levallois, octobre 2014.

Ajouter un commentaire

Faites nous part de vos remarques, propositions ou commentaires, c'est à votre écoute que nous élaborons notre projet municipal et c'est ainsi que nous exercerons notre mandat.

Réforme des rythmes scolaires : le désastre

À la fin juin 2014, il est devenu évident que les modifications de rythmes scolaires telles qu’imposées par la mairie pour la rentrée de septembre 2014 sont totalement en opposition avec l’objectif de la réforme. Celui-ci était de raccourcir les journées des enfants et de mieux répartir les enseignements dans la semaine.

Au final, les enfants auront cours le mercredi matin en plus des autres jours, et pourront finir le vendredi à 11h30. Cela rallonge les week-ends et rend la reprise du lundi plus difficile. De plus, ils n’auront plus la coupure du mercredi.

La réforme est passée de “une semaine de 4 jours et demi” à “un week-end de 2 jours et demi”.

Combien de temps faudra-t-il pour qu’on abandonne cette hérésie ?

Pourtant les choses n’avaient pas trop mal commencé, avec la réunion d’un comité de pilotage (enseignants – parents d’élèves – mairie) qui a travaillé sur l’organisation des rythmes scolaires depuis mai 2013. Nous avions conçu ensemble un PEDT (Projet Éducatif Territorial), validé par chaque acteur du comité de pilotage, et voté par le conseil municipal le 30 janvier 2014, qui prévoyait 2 séances d’activités péri-éducatives de 1h30 les mardis et vendredis de 15h à 16h30.

Cette organisation répondait à l’objectif initial de la réforme : alléger les journées trop chargées des enfants.

S’appuyant sur le décret Hamon, la mairie a décidé unilatéralement de regrouper les temps d’activités sur le vendredi après-midi lors du comité de pilotage du 16 mai 2014. Elle s’est adressée directement aux familles dès le 19 mai 2014, sans attendre les Conseils d’École, de façon erronée et incomplète.

Apprenant que les fédérations de parents d’élèves risquaient de ne pas valider ce choix en Conseil d’École, la mairie a court-circuité la représentativité des parents d’élèves élus et a consulté les familles sans proposer l’organisation en 2 journées allégées. Les réponses retournées ne peuvent être considérées comme valables.

Lors des Conseils d’École d’Élémentaire et Maternelle, la mairie a fait voter le vendredi comme jour pour les activités péri-éducatives, en précisant qu’elle ne rejoindrait pas certaines communes du Rhône qui s’opposent à la réforme car cette démarche est “illégale”.

Lors du Conseil Municipal du 20 juin, le Maire a annoncé que Chazay rejoint la fronde des opposants à la réforme des rythmes scolaires.

Cependant, il a malgré tout fait voter l’organisation qu’il préconise : classe le mercredi matin et activités variées le vendredi après-midi.

Pour financer ces activités, il assignera les intervenants actuels en musique et sport aux activités péri-éducatives, qui elles sont facultatives, n’entrent dans aucun programme scolaire et ne donnent lieu à aucune évaluation. Ces intervenants seront par conséquent beaucoup moins présents pendant les temps de classe.

Nous déplorons profondément le manque de concertation avec les associations locales, les enseignants et les parents d’élèves car cela va aboutir à une fatigue accrue des enfants et à des “activités péri-éducatives” bâclées dans leur choix, leur mise en place et leur organisation.

Pourquoi ne pas s’inspirer de l’exemple de communes comme Chasselay qui a mis en place la réforme dès cette année ? Les organisateurs ont eu de grosses difficultés mais ils les ont surmontées. Aujourd’hui, là-bas, toutes les parties sont satisfaites.

Combien de temps faudra-t-il pour constater l’échec et changer d’organisation ?

Emilie Deregnaucourt, 5/7/14

Ajouter un commentaire

Faites nous part de vos remarques, propositions ou commentaires, c'est à votre écoute que nous élaborons notre projet municipal et c'est ainsi que nous exercerons notre mandat.

Réforme des rythmes scolaires

Février 2014 : Où en est la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Chazay ?

Actuellement une demande de dérogation a été déposée auprès de l’inspection académique pour demander de regrouper sur 2 journées, au lieu de 4, le temps dégagé par le travail du mercredi matin. Cela offrirait des plages de 1h30 (contre 45 minutes sans dérogation), durée plus propice à la mise en place d’activités de qualité.

N’ayant pas encore la réponse à cette demande de dérogation, il n’est pas possible de donner plus de précision sur les activités que nous proposerons.

Cependant nous travaillerons en concertation avec les associations sportives et culturelles de la commune pour voir dans quelle mesure elles peuvent transférer les activités qu’elles proposaient jusqu’à maintenant le mercredi matin sur les créneaux libérés en périscolaire. Il est évident que cela sera conditionné à l’obtention de la dérogation mentionnée plus haut.

Pour ce qui est du financement de ces activités, il convient tout de même de remarquer que si environ 1€ de l’heure par enfant ne suffira pas à couvrir les coûts engendrés par cette modification, cela correspond tout de même à entre 14 et 18€/animateur/heure.

Nous avons pris la décision que le complément nécessaire pour payer ces activités ne serait pas à la charge des familles, ni directement, ni par une augmentation des impôts. Nous redéploierons les charges de fonctionnement.

Sachez que la mise en place de ces rythmes scolaires sera une de nos priorités dès la prise de nos fonctions à la suite des élections.

François Grillot, 31/1/14

Ajouter un commentaire

Faites nous part de vos remarques, propositions ou commentaires, c'est à votre écoute que nous élaborons notre projet municipal et c'est ainsi que nous exercerons notre mandat.

Commission Rythmes Scolaires

rythmes_scolaires.jpgComment la réforme des rythmes scolaires va-t-elle s’appliquer à Chazay ? Quels horaires, pour qui, quelles activités, quel coût pour les familles, la commune ? Autant de questions étudiées par la commission municipale des rythmes scolaires.

Mise en place de la réforme à Chazay

1. Pourquoi ?

Depuis la mise en place de la semaine de seulement 4 jours en 2008, les écoliers français avaient le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours sur 365, contre 187 jours en moyenne. Les journées étaient plus longues et plus chargées que dans d’autres pays.

La semaine de 4 jours et demi permet de mieux répartir les heures de classe sur la semaine, d’alléger la journée de classe de 45 minutes en moyenne et d’enseigner les savoirs fondamentaux aux heures où les élèves sont les plus concentrés.

Grâce à cette réforme, le nombre de jours d’école passera à 180 par an, ce qui fera 36 matinées de plus pour apprendre.

2. Comment ?

Chaque commune doit s’organiser pour mettre en place cette réforme au plus tard en septembre 2014.

A Chazay, après concertation avec les délégations de parents d’élèves (FCPE et PEEP) et les enseignants, il a été choisi l’aménagement des horaires suivants :

lundi8h30 - 11h30 et 13h30 - 16h30
mardi8h30 - 11h30 et 13h30 - 15h
mercredi9h - 12h
jeudi8h30 - 11h30 et 13h30 - 16h30
vendredi8h30 - 11h30 et 13h30 - 15h

Selon le décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires du 24 janvier 2013, la journée de classe doit durer maximum 5 heures 30. Une dérogation a donc été demandée par la mairie de Chazay pour les horaires du lundi et du jeudi (journées de classe de 6 heures).

Il n’y a pour l’instant aucune réponse à cette demande.

3. Avec qui ?

Les règles générales régissant l’encadrement des enfants ne changent pas : ils sont sous la responsabilité des enseignants pendant le temps scolaire et sous la responsabilité des personnels recrutés par les communes pendant le temps périscolaire.

Les activités périscolaires peuvent faire appel à une large diversité d’intervenants : agents spécialisés des écoles maternelles, animateurs, éducateurs territoriaux d’activités physiques et sportives ou personnels de droit privé.

Les mairies ont également la possibilité d’établir des conventions de partenariat avec des associations ou des clubs sportifs, ou encore de faire appel à des enseignants volontaires dans le cadre de l’aide aux devoirs.

4. Selon quelles modalités (diplômes et paiement) ?

Les personnes qui interviennent dans le cadre d’un accueil de loisirs sont recrutées selon certaines règles. Au moins 50% des personnels d’encadrement requis sont titulaires d’un BAFA ou d’un titre équivalent.

Pour aider les communes à organiser les activités périscolaires de loisirs :

- chaque commune reçoit 50 euros par an et par enfant scolarisé

- la CAF s’engage aussi en créant une nouvelle aide pérenne de 54 euros par an et par enfant

5. Enjeux pour la nouvelle municipalité de Chazay de 2014

Prendre position sur les questions suivantes :

a. Actuellement l’école finit à 16h30 et une garderie/étude est proposée aux parents de 16h30 à 18h30. Les activités périscolaires dureront-t-elles jusqu’à 16h30 ou 18h30 ?

b. Faut-il proposer aux parents une gratuité des activités périscolaires et donc prendre en charge sur le budget communal l’intégralité des coûts de ces activités ? La garderie/étude restera-t-elle payante ?

c. Si les activités périscolaires durent jusqu’à 18h30, faut-il inciter les parents à inscrire leurs enfants aux activités proposées ?

6. Dernières infos : pourquoi les enseignants ont-ils fait grève le 14/11 ?

Les syndicats CGT, FO, Sud et Faen (Fédération autonome de l’Education nationale), réclament «le retrait du décret» instaurant la semaine de 4,5 jours dans le primaire et de «nouvelles discussions pour une vraie réforme ». Ils ne veulent pas qu’il y ait de généralisation de la réforme à la rentrée 2014. Selon eux, là où elle est appliquée, la réforme montre que ça ne se passe pas bien pour les élèves et le personnel.

A la rentrée 2013, la réforme s’est appliquée à environ 22% des écoliers du public.

Julie Abry-Veldeman 25/11/13

Commentaires

1. Le 6 janvier 2014, 14:56 par Wilfried

Sait-on comment vont se dérouler les activités périscolaires ? lieux ? activité proposée ? encadrement ?

Avec 104€/an et par enfant, si l'on compte 36 semaines d'école avec 2 jours où le temps scolaire se termine à 15h, soit 72 jours, cela fait un budget de moins d'1,50€. Difficile d'imaginer proposer de vraies activités avec un tel budget, type activité artistique, sportive, culturelle...

Un financement supplémentaire est-il prévu (impôts, cotisation, ...) ?

Ajouter un commentaire

Faites nous part de vos remarques, propositions ou commentaires, c'est à votre écoute que nous élaborons notre projet municipal et c'est ainsi que nous exercerons notre mandat.